Jean-Marie Torque

Nouveautés et archives

Accueil > Rubrique > INTRO

INTRO

Des projets aboutis qui restent plans

Né en 1954 Jean-Marie Torque a été formé à l’Ecole d’Architecture de Rouen et a obtenu son diplôme en 1980. Le sculpteur Jean Kerbrat était son enseignant d’arts plastiques. Il a soutenu son diplôme au sujet de l’espace produit par les activités d’un artiste, le peintre et sculpteur Alain Silly.

Il en a gardé :
 Un goût pour les compositions simples, épurées et rythmées.
 Un parti pris clair.
 Une certaine idée de la conception, les œuvres donnant lieu à un avant projet sont préconçues dans les grandes lignes.
 Une attirance pour l’expérimentation des techniques. De 1979 à 1984 il utilisait la propriété de séchage de la peinture, protégée du soleil par des caches, pour réaliser des « photographies » en peinture acrylique.
 Une mise en œuvre adaptée et efficace des matériaux. De 1986 à 2006 il réalisa de nombreux monotypes sur papier puis sur toiles de grand format cette technique permettant une expression gestuelle très rapide sur plusieurs plans de peinture sans attendre leur séchage.
 Une volonté de ne pas cacher la technique mais de la montrer.
 Le choix d’employer des moyens simples, de montrer la richesse de ce qu’on peut faire ainsi et le fort pouvoir d’évocation qui peut en résulter. Ainsi de 2010 à 2017 le seul outil qu’il employait pour étaler la peinture liquide était le souffle, le sien ou plus rarement celui d’un compresseur.

Actuellement, depuis 2018, il procède par accumulation et variation d’un élément gestuel très simple mais plus usuel dans le monde des arts plastiques : le trait.
On est face à une architecture de traits en deux dimensions méthodiquement et patiemment construite, à lire, en dépit de sa simplicité, comme la trace de la vie, de l’identité et de l’innombrable, de la rigueur ou de la sensualité. Etc, selon ce qu’elle vous inspire ou vous évoque.

Jean-Marie Torque travaille avec la Galerie Duchoze RTR à Rouen et la Galerie Agnès Szaboova au Havre