Jean-Marie Torque

Accueil > Art thérapie > Une vision inquiétante

Une vision inquiétante

De Massada à Marioupol...

Lors de l’été 1995 je me suis rendu en Israël.
J’ai tenu à visiter le site de Massada, haut lieu de la résistance juive au premier siècle de notre ère.
Méditant longuement à l’aplomb de la falaise Ouest, face aux rares nuages chargés d’espoir d’eau qui vaporisent infailliblement à l’approche de la mer Morte, puis face aux rochers, j’ai eu une déformation de la vision, ce qu’on appelle une vision j’imagine, longuement et plusieurs fois la même, plutôt inquiétante. Sur fond de petits bruits pierres que la chaleur élevée devait dilater. Simultanément, plus au Sud, des techniciens montaient le décor d’un spectacle historique.

Si cette vision est inscrite dans ma mémoire je l’ai longtemps gardée pour moi.

Au moment où Vladimir Poutine cherche à imposer par la violence, la destruction, la mort, la soumission, et une propagande toxique la restauration d’un empire russe obsolète, j’en donne enfin une représentation, numérique (j’ai emprunté la roche à ma photothèque pyrénéenne faute du document dont j’aurais eu besoin).
On y voit de nombreuses croix rouges, c’est propre à ma culture personnelle : je m’imagine inconsciemment les ambulances militaires ainsi.
J’imaginais sur la falaise rouge opposée quelques rois et reines hors d’échelle dominant la scène, pétrifiés sur leurs immenses trônes de pierre.

Il y a du Dali là-dedans, qui aura été impressionné enfant par les roches érodées de Cadaques et du Cap de Creus.

04/06/2022